Retour sur la cartographie d’Accra

Accra, la capitale du Ghana, est une métropole d’environ 2 millions d’habitants. Les transports en commun y sont principalement assurés par des trô trô, des minibus opérés de manière informelle par une multitude d’opérateurs privés.
Comme dans la plupart des villes du monde, il n’y a aucune information disponible pour permettre à ses habitants de savoir comment se déplacer sur les 300 lignes de ce réseau tentaculaire.

Un des très nombreux trô trô qui circulent dans la capitale

Depuis fin 2017, grâce à OpenStreetMap, il existe des données de transport en open data. Cela permet aux autorités locales de disposer de données fiables pour gérer au mieux le réseau et aux entrepreneurs locaux de développer des services à valeur ajoutée pour les habitants : plusieurs applications mobiles permettent par exemple maintenant aux voyageurs de se repérer sur le réseau et de calculer un itinéraire pour se déplacer plus sereinement.

Déroulement du projet

Nous vous racontons ce qui s’est passé !

Le Department of Transport (DoT) de la ville d’Accra et l’Agence Française de Développement (AFD) ont lancé le projet Accra Mobility pour mettre au point une méthodologie de cartographie des transports urbains afin d’en savoir plus sur l’offre de transport informelle existante. Jungle Bus et le bureau d’étude Transitec ont relevé ce défi.

Pour tout projet de ce type, la première étape de réaliser une liste des lignes, afin de mesurer l’ampleur de la tâche et organiser efficacement la collecte de données. Nous nous sommes appuyés pour cela sur le travail déjà réalisé auparavant par le DoT et avons pu récupérer une liste des près de 300 lignes à cartographier.

Pendant un mois, des étudiants de l’école de géomatique formés par Jungle Bus à la collecte de données, ont sillonné la ville et emprunté tous les trô trô afin d’enregistrer leurs trajets et les endroits où ils s’arrêtaient.

Notre équipe monte à bord pour cartographier le trajet de ce trô trô

Puis, pendant tout l’été, les bénévoles de Jungle Bus ont travaillé avec quelques contributeurs d’OpenStreetMap Ghana pour réaliser la retranscription de ces informations dans OpenStreetMap :
– nous avons formé les contributeurs au modèle de données et aux outils d’édition
– nous avons développé des outils de contrôle qualité dédiés pour ce projet afin d’assurer que les données créées soient utilisables
– nous avons accompagné et guidé les contributeurs tout au long du process

Notre équipe retranscrit les données dans OpenStreetMap

Toutes les données sont librement disponibles dans OpenStreetMap, mais nous avons voulu aller encore plus loin pour qu’elles puissent profiter au plus grand nombre : nous avons donc réalisé la première carte interactive des lignes de transport de la ville.
Nous avons également produit des exports à différents formats, dont le GTFS, un standard international pour décrire l’offre de transport.

Pour tout cela, nous nous sommes appuyés sur le travail déjà réalisé par la communauté de Managua, qui a elle aussi cartographié son réseau de bus dans OpenStreetMap. Nous avons fait évolué les outils qu’ils avaient développés afin qu’ils soient plus facilement réutilisables.

Évolution des lignes et des arrêts dans OpenStreetMap pendant le projet

C’est ce fichier GTFS qui a ensuite été utilisé par nos partenaires navitia.io et Transit afin de mettre à disposition des voyageurs d’Accra les deux premières applications d’information voyageur de la capitale !

OSMAnd, Transit App et TransportR, les applications de transport disponibles à Accra
OSMAnd, Transit App et TransportR : trois applications de transport maintenant disponibles à Accra

Retour d’expérience 2 ans plus tard

Près de deux ans se sont écoulés depuis ce projet. Qu’est-ce qui a changé ?

À Accra, les données produites dans OpenStreetMap (ainsi que le GTFS) sont maintenus par les contributeurs. De nouvelles applications mobile ont d’ailleurs vu le jour depuis !

L’Agence Française du Développement a organisé depuis deux rencontres de la cartographie ouverte des réseaux Africains de transports en commun informels et fédère des outils, méthodes et projets sur son portail DigitalTransport4Africa.

Digital Transport 4 Africa

Le modèle de données d’OpenStreetMap a évolué afin de standardiser la manière de renseigner les informations temporelles utiles à ce genre de projet comme les fréquences de passage des bus.

Jungle Bus continue de faire évoluer les outils nécessaires pour mener ce genre de projet :
Nous travaillons main dans la main avec l’équipe des mainteneurs de l’outil osm2gtfs (qui permet de fabriquer un GTFS partir des données d’OpenStreetMap) pour faciliter son utilisation sur d’autres territoires.
Nos outils de contrôle qualité, qui ont été initié pendant le projet Accra Mobility, ont pu être complétés et traduits en 11 langues. Ils sont maintenant à disposition de tous ceux qui veulent cartographier leur réseau.

Bref, la plupart des villes n’ont pas de plan de transport et d’information voyageurs, mais l’expérience d’Accra nous a prouvé qu’on peut changer ça, grâce à OpenStreetMap !

Vous aussi, vous voulez cartographier votre ville ? Contactez-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *